Comment Opinel fait découvrir son couteau savoyard aux Américains

La PME familiale fondée en 1890 a confié les commandes de sa première filiale à l’étranger à un de ses anciens VIE. Grand bien lui en a pris : en douze ans, le poids de ses activités américaines a décuplé…

il y a un an   •   7 min de lecture

Par Frédéric Therin

Avec son manche en bois et son design plutôt rustique, le couteau de poche Opinel ne semble pas vraiment coller au goût des Américains plus habitués aux modèles XXL de Rambo ou aux crans d’arrêt qui s’ouvrent en un coup de poignet. Et pourtant, la marque savoyarde fondée en 1890 connaît un succès grandissant aux Etats-Unis.

« Ce pays va très rapidement dépasser l’Allemagne et devenir notre premier marché à l’international, se réjouit Jérôme Le Caïnec, le directeur export de cette PME familiale de 130 salariés qui fabrique 5,5 millions de couteaux par an. Lorsque je suis arrivé dans l’entreprise il y a douze ans, les Etats-Unis ne représentaient même pas 1% de notre chiffre d’affaires contre 10% aujourd’hui. » Cette année, sa filiale locale qui a été créée en 2016 devrait voir ses revenus atteindre le cap des 3,5 millions de dollars. Cette réussite, Opinel la doit beaucoup à sa décision de créer sa propre société sur place. Ce choix peut sembler courageux pour ne pas dire téméraire pour une société de cette taille dont le chiffre d’affaires total atteint tout juste 28 millions d’euros mais ses dirigeants ont multiplié les astuces pour limiter leurs risques.

Contenu réservé aux membres, uniquement

Abonnez-vous maintenant et vous pourrez accéder à l'ensemble des contenus publiés, à leurs mises à jour et aux nouveaux guides ou livres blancs.

Abonnez-vous maintenant

Cet article vous intéresse ? Alors, partagez-le ! ☺️