Comment Taittinger a pris l’accent américain sans perdre son identité française

Taittinger exporte ses champagnes aux Etats-Unis depuis 1947 mais produit aussi en Californie. Des racines américaines qui ont assuré sa réussite outre-atlantique confie Clovis Taittinger, le directeur général et arrière-petit fils du fondateur du groupe.

il y a un an   •   6 min de lecture

Par Frédéric Therin
Table des matières

Ils ne savent toujours pas prononcer correctement son patronyme qui lui sert de marque mais Clovis Taittinger, le directeur général du groupe, s’en moque bien, lui, qui parle l’anglais avec un bel accent français. En charge d’abord du développement à l’international, puis directeur général depuis 2019 de la maison de Champagne fondée par son arrière-grand-père, cet ancien étudiant de l’Edhec sait à quel point le succès de sa société est lié à sa réussite sur le sol américain.

Champagne ou  « sparkling », même combat

Les racines de Taittinger aux Etats-Unis sont très profondes. La marque y est présente depuis 1946 et y exploite en outre un domaine en Californie depuis 1987. En termes de volume, ce pays est le deuxième marché le plus important à l’exportation pour Taittinger derrière le Royaume-Uni. 8% de ses cuvées traversent l’Atlantique chaque année, une proportion qui est semblable à celle des autres maisons champenoises. Mais son Domaine Carneros, dans la Napa Valley, génère 20% du chiffre d’affaires mondial du groupe familial.

Contenu réservé aux membres, uniquement

Abonnez-vous maintenant et vous pourrez accéder à l'ensemble des contenus publiés, à leurs mises à jour et aux nouveaux guides ou livres blancs.

Abonnez-vous maintenant

Cet article vous intéresse ? Alors, partagez-le ! ☺️